Santé

Comment reconnaître sans difficulté une verrue plantaire ?

Il existe de multiples types de verrues qui peuvent toucher les hommes, peu importe leur catégorie. En général, elles sont bénignes, mais commencent par gêner dès lors qu’elles se développent. La verrue plantaire est l’une des plus répandues, avec 1 personne sur 4 concernée en France. Qu’est-ce vraiment que la verrue plantaire ? Qu’est-ce qui en est la cause ? Comment le reconnaître ? Quels sont les traitements possibles ? Retrouvez dans cet article nos éléments de réponse.

Verrues plantaires : qu’est-ce que c’est ?

La verrue est définie comme un néoplasme récurrent entraîné par des papillomavirus et dont la formation se fait sur l’épiderme. Tel que son nom l’indique, les verrues plantaires se localisent au niveau de la plante du pied. Dans le domaine médical, les verrues plantaires sont nommées « verrucae pedis ». En général, elles n’entraînent pas de risque pour la santé et disparaissent d’elles-mêmes. Toutefois, il faut remarquer qu’elles sont douloureuses et ne permettent pas au patient de marcher convenablement, c’est la raison pour laquelle il est préférable de procéder au traitement rapidement.

Quelles sont les causes de la survenue des verrues plantaires ?

Les verrues plantaires, à l’instar de toutes les verrues, sont entraînées par un papillomavirus humain (HPV). Ce dernier pénètre le corps et envahit la peau via de légères coupures ou encore de petites écorchures. Il faut remarquer que l’apparition de la verrue plantaire est en mesure de prendre des mois après l’infection. Quant aux risques d’une probable contagion, on note que les verrues plantaires sont bien transmissibles et ont une grande capacité de prolifération sur des terrains humides comme les douches communes, les piscines publiques, etc. Par ailleurs, le virus peut aussi se transmettre au milieu de groupes de personnes qui ont en commun un sport de pieds nus tel que le yoga.

Quels sont les indices pour reconnaître une verrue plantaire ?

Beaucoup de personnes confondent la verrue plantaire avec d’autres lésions qui lui sont similaires. Pour éviter de telles confusions et permettre de reconnaître plus facilement cette infection, voici le top des indices qui ne trompent pas :

  • Lésion apparaissant sous forme de boule solide : en tête des indices qui prouvent l’apparition d’une verrue plantaire, il faut citer le développement d’une boule dure au niveau de la plante des pieds. Elle se manifeste d’abord sans douleur puis grossit progressivement ;
  • Lignes de peau : pour différencier une corne et une peau morte de la verrue plantaire, il faut observer les lignes de peau qui sont autour de la verrue. Elles limitent la verrue plantaire, tout le contraire des autres callosités qui traversent la corne ;
  • Points noirs : l’apparition de la verrue plantaire se fait souvent avec de petits points noirs en son sein. Ces points sont des vaisseaux sanguins qui se forment ;
  • Air de chou-fleur : bien qu’elle ne soit pas un légume, la verrue plantaire peut avoir la forme d’un chou-fleur ;
  • Douleur ressentie à la pression : bien qu’elle ne fasse pas vraiment mal, une verrue plantaire fait ressentir de légères douleurs.

Ce sont donc ces signes qui permettent de différencier la verrue plantaire de toute autre infection.

Comment traiter les verrues plantaires ?

Après diagnostic et confirmation de l’infection, le médecin peut proposer au patient plusieurs traitements. Ces derniers permettent d’éliminer la ou les verrues plantaires de l’organisme. Les traitements envisageables sont notamment :

  • La chirurgie ;
  • La vaporisation CO2 au laser ;
  • Les méthodes chimiques ;
  • Traitement à partir de la cryothérapie.

Ces traitements sont efficaces et permettent de se débarrasser des verrues plantaires pour un meilleur mieux-être.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)
Afficher plus

Vous pourriez aussi être intéressés par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page