Levain naturel facile

Depuis plusieurs mois déjà je vois des recettes de levain naturel sur les blogs culinaires et à chaque fois je me dis que je devrais me lancer ! Mais ça m’avait l’air long et compliqué, j’étais assez effrayé par le processus. Et puis je suis tombée sur la recette de Carine du blog Chic chic chocolat qui visiblement avait rencontré la même problématique que moi et qui s’est finalement lancée avec une recette toute simple mais efficace.

J’avais tout ce qu’il fallait dans mes placards alors c’était l’occasion ou jamais !!

levain naturel facile

Levain naturel facile

Pour réussir votre levain vous devez comprendre ce que c’est. Le levain est un mélange d’eau et de farine qui va fermenter et dans lequel vont se développer des bactéries et des levures. Il va ainsi remplacer la levure de boulanger que vous utilisez traditionnellement dans vos pâtes levées comme le pain ou la brioche. Pour que ces bactéries et levures se développent bien vous allez devoir respecter quelques règles de base.

Vous devez utiliser un pot en verre stérilisé (comme vous stérilisez vos pots de confiture) afin d’éliminer toutes les mauvaises bactéries qui pourraient faire moisir votre levain. Choisissez-le suffisamment grand pour que le levain ait la place de se développer.

Utilisez une farine bio afin qu’il n’y ait pas de pesticide. Préférez la farine de seigle qui fonctionne très bien pour le levain. J’ai essayé avec de la farine T65 le résultat était moins concluant.

Utilisez de l’eau de source car le chlore contenu dans l’eau du robinet sert justement à empêcher la prolifération des bactéries, et ce n’est pas notre but. Evitez également l’eau minérale.

 


p1Jour 1

  • 40 g de farine de seigle bio T130
  • 40 g d ‘eau de source à température ambiante

Mélangez la farine et l’eau dans le pot stérile, couvrez avec une compresse que vous fixerez avec un élastique et gardez votre levain au chaud en mélangeant régulièrement pendant 48 heures.

levain

L’astuce de Carine est de placer son levain proche de sa box internet. J’ai suivi son conseil et mon levain a trouvé sa place sur mon décodeur télé qui émet en permanence une douce chaleur. Je fais d’ailleurs pousser toutes mes pâtes dessus maintenant !!


p1Jour 3

  • 40 g de farine de seigle
  • 40 g d’eau de source à température ambiante

A ce stade votre levain commence à se liquéfier. Vous allez le rafraichir, c’est à dire le nourrir, oui oui , le nourrir, comme un bébé, votre levain est composé de bactéries, il est donc vivant.

Ajoutez l’eau et la farine dans le pot et mélangez bien. Refermez avec la compresse et remettez-le au chaud.


p1Jour 4

  • 40 g de farine de seigle
  • 40 g d’eau de source

Votre levain devient mousseux, vous pouvez voir des petites bulles à travers le pot en verre et il dégage une odeur de fermentation, moi ça me rappelle celle du vin.

Ajoutez la farine et l’eau, mélangez bien, refermez avec la compresse et remettez votre levain au chaud.

Normalement ce jour-la, votre levain doit tripler de volume en 6 heures.

levainlevain

Pour moi ça n’a pas marché mon levain est resté au stade du jour 3. J’ai donc suivi le conseil de Carine, le lendemain j’ai enlevé la moitié de mon levain, j’ai rajouté 40g de farine et 40 g d’eau de source et la magie a opéré !

levain

Et vous voila avec un beau levain ! Il est de tradition de lui donner un petit nom, mon fils a appelé le notre Gilbert 2. Oui 2 parce que Gilbert c’est notre poisson…

Maintenant que vous avez mis votre levain au monde il va falloir s’en occuper… Si vous l’abandonnez sur le coin d’une table il va finir par mourir…

Alors pour cette partie, personnellement, je fais vraiment au feeling… Si je dois m’en servir plusieurs fois de suite je le garde au chaud en le nourrissant d’une cuillère à soupe de farine de seigle et 2 cuillères à soupe d’eau de source toutes les 24 heures.

Si je n’ai pas l’intention de m’en servir pendant plusieurs jours, je ferme le bocal et le place au réfrigérateur. 12 heures avant de faire ma pâte, je réveille mon levain en le sortant du réfrigérateur et en le nourrissant avec 40 g de farine de seigle et 40 g d’eau de source (plus selon quantité de levain nécessaire) et je le laisse au chaud toute la nuit.

Veillez à toujours garder un peu de levain et le nourrir pour en avoir pour la fois suivante.

Si je vois que mon levain ne triple pas de volume après l’avoir nourrit (ce qui m’arrive de temps en temps) j’en enlève une bonne moitié et le nourrit avec 40 g de farine de seigle et 40 g d’eau de source en général cela suffit à lui redonner de la vigueur.

 Je vous mets très bientôt des recettes pour utiliser votre levain !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *